J09- Jeudi 18 juillet 2019

Hier en fin d’après-midi le ciel s’était chargé de gros nuages sombres. Averse pendant la nuit.

Observation en début de matinée sur le lac. Revues les mêmes espèces. 18 Vanneaux huppés.

On lève le camp à 8h20 : on poursuit vers l’E-NE en suivant la rivière Khalkh (Khalkhyn gol) jusqu’au village de Yalalt Bag (WP66).

En route, arrêt sur des zones humides : 1er Faucon de l’Amour, Faucons sacres, Grues demoiselles, Etourneaux gris, Crécerelles.

Sur une zone humide couverte de fleurs jaunes : Vanneaux huppés, Oies cendrées, Canards à faucille (35), Tadornes de Belon, Spatules, Echasses, Guifettes leucoptères et moustac, Sterne hansel. Héron cendré, Busards (sans doute oriental).

On prend du carburant au village de Yalalt. Hirondelles rustiques avec des jeunes volants, Traquet isabelle.
Puis on poursuit vers le SE jusqu’à un site bouddhiste (WP69, Ikh Burkhant)… et une caserne militaire où nos passeports sont contrôlés. Terbish se démène pour nous obtenir l’autorisation de pénétrer dans la réserve de Nömrög. Longue attente…

Sousliks, Huppe fasciée, Moineaux friquets, Hirondelles rustiques.

A 12h nous arrivons sur un site de commémoration militaire, avec un char d’assaut. Pie-grièche géante, Lièvre de Tolaï. En route : Busard oriental.

A 13h25 nous nous arrêtons près de la ville de Khalkhol à un énorme monument « soviétique » en métal (WP71). Tourterelle turque, Huppe.

Vers 14h, nous trouvons un coin pour déjeuner près de la rivière Khalkh qui suit maintenant un cours sud-nord. Aigle botté, Choucas de Daourie (30), Corbeaux orientaux.
Nouveau passage dans une caserne pour le contrôle des papiers et passage à l’administration de la Réserve de Nömrög. Terbish ne parvient pas à obtenir l’autorisation souhaitée. Il se trouve qu’une visite présidentielle est prévue prochainement dans ce secteur et cela ne contribue pas à faciliter les choses. Finalement, un rangers de la réserve va nous accompagner quelques jours pour visiter quelques sites de la réserve. On ne reprend la route qu’à 17h20 !

On cherche un coin pour installer le camp (WP77). Le paysage a bien changé : nous sommes maintenant dans la steppe boisée : la « savane mongole ». Les Faucons de l’Amour deviennent plus communs (15aine), Faucons crécerelle, hobereau et sacre ; Aigle criard (un immature posé sur un arbre), Milan brun (dortoir de 5-6 ind.). Nombreux Choucas de Daourie vus souvent à proximité d’énormes nids de branches (c’est eux qui les construisent ou bien les pies ?). Tourterelle orientale, Courlis cendré. Pie-grièche géante. Pavots jaunes.

Météo : journée très chaude.

Post a Comment

Your email is never published nor shared.